sécheresse

Le Comité Départementale d’Expertise (CDE) avait lieu mardi 25 avril 2017, afin d’émettre un avis quant au classement en calamité agricole suite à la sécheresse 2016. La Confédération paysanne a soutenu la reconnaissance de l’ensemble du département de Haute-Vienne en situation de calamité agricole.

Après deux années consécutives de sécheresse, les répercussions à déplorer sont nombreuses et lourdes de conséquences pour les éleveurs:

Stockage fourrager quasi nul dès le 1er trimestre 2017

- Quantité de fourrage récoltée en début 2016 importante mais pauvre qualitativement

- Problèmes sanitaires à déplorer sur les animaux et corroborés par les vétérinaires qui constatent une hausse de l’infertilité et de fortes carences sur les veaux naissant

- Réduction de la qualité et des quantités produites par les vaches laitières

- Vente prématurée de veaux destinés à l’engraissement pour limiter la consommation fourragère avec une perte non négligeable de revenu pour l’éleveur, etc.

Selon les critères techniques nationaux de reconnaissance calamité, totalement déconnectés du ressenti du terrain et pris en compte par l’administration, seul le Haut Limousin pourrait prétendre au classement en calamité agricole. La Confédération paysanne de Haute-Vienne s’inquiète d’une prise en compte de quelques communes seulement du nord du département.

Au vue des répercussions dramatiques actuellement vécues par les éleveurs mais également les céréaliers et maraîchers, il est impensable pour la Confédération paysanne de se contenter d’une reconnaissance partielle du sinistre sur son territoire. L’éventualité du classement du Haut Limousin seul serait seulement un pis allé que nous déplorerions! Nous affirmons que l’ensemble du périmètre Haut-Viennois doit être reconnu comme sinistré.

Nous sommes incapable de délimiter une zone particulière du département, la sécheresse a sévi partout.

Nous attendons un geste fort de l’Etat. Un indicateur technique ne peut résumer à lui seul les conséquences du manque d’eau et la détresse vécue dans les campagnes du département.

Frédéric Lascaud, Porte-parole Confédération paysanne 87

Agriculture paysanne

L'ARDEAR Limousin

 logo ardear

05.87.50.41.03
ardearlimousin@gmail.com

INPACT Limousin

 logo inpact limousin

05.87.50.41.03
fanny.ardear@gmail.com

LA FADEAR

FADEAR logo

 01.43.63.91.91  
contact@fadear.org

Journal régional

229 AA.couverture