L'année dernière peut être caractérisée comme "annus horribilis". Il y a eu cette sécheresse, puis des cours de la viande extrêmement bas, une baisse de la consommation de celle-ci et enfin, et c'est peut être le pire, toutes ces actions qui remettent en cause nos pratiques.Nous payons là le prix fort d'une rupture depuis une génération entre le producteur et le consommateur.

J'imagine sans difficulté la violence des images qui rappellent que pour manger de la viande il faut une bête puis il faut la tuer. Si cela était évident pour les plus anciens, les jeunes ne se posent même plus la question de l'origine de ce qu'ils mangent : origine géographique et conditions d'élevage. On achète de la nourriture dans des boites carton et plastique au même titre que des couches culottes .Les questions que se posent les consommateurs sont multiples à la hauteur de la prise de conscience, et je pense que nous avons, nous producteurs, une magnifique carte à jouer en expliquant notre métier par toutes les actions possibles dans la mesure où le dialogue prédomine. Mais cela nous oblige à nous remettre aussi en cause. Nos méthodes de productions sont elles améliorables, comment pouvons-nous répondre à la demande en termes de qualité, de proximité ?

Notre profession doit s'ouvrir, se diversifier. Notre visite à la ferme collective de La Tournerie (87) en décembre dernier avec Mr le Préfet de la Haute-Vienne allait dans ce sens là et ce fut un succès.
La Conf' par son combat permanent pour soutenir l'agriculture paysanne, avec ses partenaires ARDEAR pour le développement, Solidarité Paysans pour les agriculteurs en difficultés, Terre de Liens pour l'accès au foncier… se place depuis des années dans cette optique et son discours devient de plus en plus réaliste et audible.

Merci à vous tous pour votre soutien, cette année 2017, année des trente ans de notre syndicat sera une année charnière ou nous devrons faire feu de tout bois et préparer déjà l’échéance des élections professionnelles agricoles de janvier 2019 mais nous sommes forts car notre combat est juste.

Retrouvons-nous nombreux pour faire avancer notre projet commun de l'agriculture paysanne lors de nos prochains temps forts :

• le Mercredi 25 Janvier prochain aux Billanges pour l'AG de la Conf' 87 suivie d'une conférence-débat ouverte "Abeilles et paysan-ne-s propagateurs de vie en danger !"

• les 12 et 13 Avril à Muzillac dans le Morbihan pour le Congres national de la Conf'

• du 18 au 20 Aout prochains pour la fête des 30 ans de la Conf' à Alloue en Charente voisine

Que la santé vous soit bonne surtout, bonne année 2017 !

carte voeux

Frédéric Lascaud, éleveur de bovins et ovins viande à Magnac-Bourg
Porte-parole de la Confédération paysanne 87
<Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Agriculture paysanne

L'ADEAR Limousin

ADEARLimousin RAP2

05.87.50.41.03
contact@adearlimousin.com

INPACT Limousin

 logo inpact limousin

05.87.50.41.03
contact@adearlimousin.com

LA FADEAR

FADEAR logo

 01.43.63.91.91  
contact@fadear.org

Journal régional

229 AA.couverture