Non, la crise n’est pas terminée !

crise lait0,29 €/l de lait pendant cinq mois pour les producteurs de Lactalis… 0,27 €/l en moyenne sur l’année (c’était le prix moyen de l’année de crise 2009)… Non, les éleveurs et éleveuses ne s’en sortiront pas avec une aumône, même si elle soulagera certainement, un peu, leurs trésoreries.

La satisfaction affichée à la sortie de la réunion fait surtout craindre que ce prix devienne une référence. Il faut pourtant au moins 0,35 € pour couvrir les coûts de production et rémunérer le travail ! On est donc bien loin d’avoir trouvé une solution à la crise.

On continue à détruire les paysans et dépenser l’argent public pour cacher un plan de communication qui dissimule mal le gigantesque plan de licenciement en cours des paysannes et paysans. Non, la crise ne sera pas terminée tant que des mesures de réduction obligatoire de la production ne seront pas mises en place au niveau européen. Non, il n’y a pas d’avenir pour les paysans dans une économie dérégulée. Oui, Il y a urgence à agir pour que les trésoreries retrouvent du souffle, pour que nous puissions simplement vivre. Oui, la Confédération paysanne appelle les éleveurs à continuer à se battre pour leur avenir.

Retrouvez ci-joint l’invitation pour la mobilisation à Blois le vendredi 2 septembre

Contacts :
Laurent Pinatel, Porte-parole, en charge du dossier lait : 06 80 58 97 22
Josian Palach, Secrétaire national en charge de l’élevage : 06 71 34 49 02
Elina Bouchet, Chargée de communication : 06 95 29 80 78

Agriculture paysanne

L'ADEAR Limousin

ADEARLimousin RAP2

05.87.50.41.03
contact@adearlimousin.com

INPACT Limousin

 logo inpact limousin

05.87.50.41.03
contact@adearlimousin.com

LA FADEAR

FADEAR logo

 01.43.63.91.91  
contact@fadear.org

Journal régional

229 AA.couverture