En finir avec une PAC qui exclue!

Conf19Le 20 juillet, Michel Limes, Pierre Calmettes, Denis Campmas, Jean-Marie Mercier et Joël Sarlat ont rencontré le directeur du service agricole de la DDT, Benoit Boutefeu, et la directrice adjointe du cabinet de M. le Préfet. L'objectif: porter les revendications de la Confédération paysanne dans le cadre des arbitrages PAC 2017. 

Ils ont notamment dénoncé la remise en cause de la surprime aux 52 premiers hectares qui risque de stagner à 10% contre les 15 à 20% de l'enveloppe paiement redistributif initialement prévus. Comme l'a souligné Denis, ce dispositif "favorise tout ce qui est bon pour la richesse d’un territoire, il y a tout pour ls soutenir d’un point de vue politique, il créée de l’emploi et de la richesse et on va écouter ceux de la Beauce qui considèrent qu’on ne peut pas vivre avec 52 hectares". Pour Joël, "ce sont les petites et moyennes structures qui font vivre un territoire et permettent son aménagement" et on risque de perdre des emplois a un moment déjà difficile sur ce front là.

Retrouver l'article réalisé sur La Montagne : http://www.lamontagne.fr/

Agriculture paysanne

L'ADEAR Limousin

ADEARLimousin RAP2

05.87.50.41.03
contact@adearlimousin.com

INPACT Limousin

 logo inpact limousin

05.87.50.41.03
contact@adearlimousin.com

LA FADEAR

FADEAR logo

 01.43.63.91.91  
contact@fadear.org

Journal régional

229 AA.couverture