Depuis 1973, des paysans résistent au projet d’aéroport à NDDL en refusant les expropriations. Depuis quelques années, la pression s’est accentuée. Désormais, pour la première fois, il s’agit d’expulser les derniers paysans « historiques ».  Le 13 janvier, quatre paysans et 11 familles sont convoqués au tribunal de Nantes suite à un référé expulsion déposé par AGO-Vinci, agissant pour le compte de l’Etat. Il est demandé que soit ordonnée leur expulsion avec astreinte de 200 euros par dossier et par jour. Pour certains, on compte jusqu’à 5 dossiers (la maison, les bâtiments, etc.). On arrive donc à des astreintes de 1000 euros par jour ! Pour ces familles qui ont fait le choix de rester sur la zone et de défendre leurs terres jusqu’au bout, une telle décision porterait un coup fatal à leur résistance. A cette astreinte s’ajoutent la saisie et séquestration des troupeaux, et le non-respect de la trêve hivernale. En bref, du jour au lendemain, plus de ferme, plus de maison, plus de travail. La négation même des individus.

La Confédération paysanne du Limousin appelle les paysans, citoyens, médias et élus locaux à participer aux évènements organisés en soutien à la mobilisation nantaise
+ d'infos http://zad.nadir.org

 A NDDL, sur les tracés des voies ferrées à grande vitesse, à Sivens, au stade du Grand Lyon... à chaque fois ces projets d’artificialisation des terres agricoles menacent de démanteler des dizaines d’exploitations et de faire disparaitre les emplois pérennes directs et indirects qui y sont liés. Les paysans de ces territoires se retrouvent en 1ère ligne et les  dégâts économiques, sociaux et environnementaux générés sont irrémédiables alors que la richesse de nos territoires réside avant tout dans leur développement endogène. En agriculture en particulier, c’est le soutien à la production locale, au développement de circuits de commercialisation de proximité, l’amélioration des infrastructures locales qui sera garant de territoires vivants et attractifs.

Ces rassemblements sont l’occasion de rappeler les luttes en cours contre :

  • les projets d’industrialisation de l’agriculture
  • les projets d’artificialisation des terres agricoles ou de mise en concurrence entre vocation alimentaire et énergétique des surfaces arables
  • les grands projets inutiles qui conduisent à la restructuration/l’élimination des fermes et la désertification de nos territoires ruraux.

Sur tous les fronts, la Confédération paysanne est en action pour des paysans nombreux dans des territoires ruraux vivants et en respectant l’environnement !

Continuons à faire ENSEMBLE  une fois de plus la démonstration que nous restons plus que jamais déterminés et massivement mobilisés pour la vraie défense de l’intérêt général et des populations et contre les projets inutiles et délétères !

manif09.01.16
Mobilisation du samedi 09/01/2016 place de la Motte à Limoges


Contact : Frédéric Lascaud, porte-parole de la Confédération Paysanne 87 : 06.71.05.28.36

Agriculture paysanne

L'ADEAR Limousin

ADEARLimousin RAP2

05.87.50.41.03
contact@adearlimousin.com

INPACT Limousin

 logo inpact limousin

05.87.50.41.03
contact@adearlimousin.com

LA FADEAR

FADEAR logo

 01.43.63.91.91  
contact@fadear.org

Journal régional

229 AA.couverture