Réunis à Peyrelevade sur le plateau de Millevaches (16-19 juillet) une centaine d’Ami-E-s de la Conf’ se sont retrouvés pour leurs Journées d’été.
Face à la standardisation de l’alimentation, à l’industrialisation de l’agriculture et à la disparition accélérée des paysans par l’ouverture des marchés (dérégulés), les Ami-E-s de la Confédération paysanne ont réaffirmé leur volonté d’avoir des éleveurs nombreux pour faire vivre les territoires et valoriser la production locale. Dans le contexte particulièrement sensible de la crise de l’élevage, ils ont débattu de la construction d’alternatives à la financiarisation d’un monde niant les travailleurs et la démocratie. Il s’agit de protéger la production de qualité (paysanne/fermière) du laminage de la grande distribution par des prix rémunérateurs pour celles et ceux qui nous nourrissent et privilégier une agriculture nourricière à taille humaine qui dessine un avenir pour nos campagnes et notre société dans des territoires vivants.

Les territoires ne peuvent être vivants et dynamiques que s’il existe tous les services publics de proximité nécessaires et une politique pour l’égalité des territoires. C’est dans ce cadre de préservation du Bien Commun que pourront se développer des solidarités à multiples visages : paysans-ouvriers-« consomm’acteurs »-citoyens de tous horizons.

Cet objectif sera conduit en cohérence avec les actions de convergence et les luttes à mener dont la protection des terres agricoles et l’accès au foncier qui n’ont de cesse d’être toujours plus criminalisées par les pouvoirs en place.
Les Ami-E-s de la Confédération paysanne jugent indispensable de s’opposer aux lois liberticides présentes et à venir sur le renseignement au niveau français, sur le secret des affaires au niveau européen, ainsi qu’aux accords de libre-échange qui auraient comme conséquence l’acceptation d’un modèle économique énergivore et destructeur d’emploi, des ressources et de la biodiversité.

Ces journées ont permis de constater que partout, en France et dans le monde, de plus en plus de citoyens et d’organisations prennent des initiatives et créent des alternatives concrètes face à la financiarisation de l’économie, à la peur et au fatalisme entretenus par les dirigeants de cette mondialisation néo-libérale.

>Infos

Les Amis de la Confédération Paysanne

104, rue Robespierre - 93170 Bagnolet

01 43 62 18 70

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Agriculture paysanne

L'ADEAR Limousin

ADEARLimousin RAP2

05.87.50.41.03
contact@adearlimousin.com

INPACT Limousin

 logo inpact limousin

05.87.50.41.03
contact@adearlimousin.com

LA FADEAR

FADEAR logo

 01.43.63.91.91  
contact@fadear.org

Journal régional

229 AA.couverture