Mardi 1er août 2017, la Confédération paysanne de la Corrèze se rassemblait à Tulle pour protester contre les nouveaux arbitrages budgétaires de la PAC pour 2018.

 

Après s' être donnés rendez-vous sur le parvis de la cathédrale, une trentaine de Confédérés et sympathisants se sont mis "en marche" vers la préfecture pour aller redécorer symboliquement le portail de la Préfecture avec branches de genêts et fougères pour signifier la déprise agricole. Après quoi il se sont rendus dans les bureaux de la FDSEA

Ce rassemblement qui fait suite aux annonces du Ministre de l'Agriculture en date du 27 juillet dernier, concernait la répartition des aides de la PAC pour 2018. La France peut modifier chaque année au 1er août le paiement redistributif pour l'année suivante. Néanmoins, elle ne pouvait changer la répartition des aides entre le 1er et le second pilier qu'une seule fois pour la PAC 2015-2020, au 1er août 2017. La Confédération paysanne demandait un transfert de 12,1% du 1er vers le second pilier afin d'assurer les besoins sur les aides bio, MAEC et ICHN. Seul 4,2% seront finalement transférés. A ce jour, aucune précision n'a été fourni sur la répartition de ces 4,2%. L'incertitude règne et l'on peut constater une nouvelle fois la position du gouvernement, privilégier une agriculture spécialisée, polluante pauvre en emplois.

Par ailleurs, le précédent gouvernement avait annoncé en 2013 une majoration de l'aide sur les 52 premiers hectares à hauteur de 100 euros/ha. La décision prise par le ministère au 27 juillet prévoit aujourd'hui une aide de 50 euros/ha pour 2018, soit, le montant actuellement en vigueur.