Non catégorisé

Abattage : Sentiment de malaise des éleveurs, il est temps d'avancer !

Alors que le salon de l’agriculture vient de fermer ses portes, une nouvelle vidéo dénonçant les conditions d’abattage fait la une des médias. Les éleveurs paysans de la Confédération paysanne de Nouvelle-Aquitaine tiennent à exprimer leur ras-le-bol face à cette situation qui contribue à détruire les efforts qu’ils font au quotidien pour assurer les conditions de bien être des animaux qu’ils élèvent. Ras-le-bol que l’État ne soit pas capable de garantir le respect des règles dans les abattoirs. Ras-le-bol que des associations anti-viande utilisent sans discernement ces images pour alimenter leurs revendications anti-élevage.

Les abattoirs, dont le nombre a été divisé par deux depuis 20 ans, doivent gérer un volume sensiblement constant de viande ce qui augmente la pression sur leurs ouvriers et peut conduire à des pratiques inacceptables. Si des efforts sont réalisés par nous, paysans qui non seulement adoptons des méthodes de travail respectueuses des bêtes mais aussi maîtrisons l’amont et parfois l’aval de la filière pour garantir traçabilité et qualité auprès des consommateurs, la partie abattage sort de notre compétence.

C’est pourquoi nous exigeons :

  • que toutes les bêtes abattues dans la Région soient étourdies avant d’être saignées,

  • que l’État garantisse des conditions d’abattage respectueuses du bien-être animal,

  • que des investissements massifs soient réalisés pour assurer des conditions de travail digne pour les personnels des abattoirs,

  • un maillage plus serré du territoire en termes d’abattoirs,

  • le soutien aux expérimentations d’abattoirs alternatifs et mobiles au plus près des fermes.

Contact : Frédéric LASCAUD, Porte parole Confédération paysanne Nouvelle-Aquitaine, 06 71 05 28 36

Mardi 1er août 2017, la Confédération paysanne de la Corrèze se rassemblait à Tulle pour protester contre les nouveaux arbitrages budgétaires de la PAC pour 2018.

 

Après s' être donnés rendez-vous sur le parvis de la cathédrale, une trentaine de Confédérés et sympathisants se sont mis "en marche" vers la préfecture pour aller redécorer symboliquement le portail de la Préfecture avec branches de genêts et fougères pour signifier la déprise agricole. Après quoi il se sont rendus dans les bureaux de la FDSEA

Ce rassemblement qui fait suite aux annonces du Ministre de l'Agriculture en date du 27 juillet dernier, concernait la répartition des aides de la PAC pour 2018. La France peut modifier chaque année au 1er août le paiement redistributif pour l'année suivante. Néanmoins, elle ne pouvait changer la répartition des aides entre le 1er et le second pilier qu'une seule fois pour la PAC 2015-2020, au 1er août 2017. La Confédération paysanne demandait un transfert de 12,1% du 1er vers le second pilier afin d'assurer les besoins sur les aides bio, MAEC et ICHN. Seul 4,2% seront finalement transférés. A ce jour, aucune précision n'a été fourni sur la répartition de ces 4,2%. L'incertitude règne et l'on peut constater une nouvelle fois la position du gouvernement, privilégier une agriculture spécialisée, polluante pauvre en emplois.

Par ailleurs, le précédent gouvernement avait annoncé en 2013 une majoration de l'aide sur les 52 premiers hectares à hauteur de 100 euros/ha. La décision prise par le ministère au 27 juillet prévoit aujourd'hui une aide de 50 euros/ha pour 2018, soit, le montant actuellement en vigueur.

Modalités de bouclage pour vos brebis: Pour les brebis nées avant le 7/2015, l'ASP confirme que ces animaux seront considérés comme conformes en cas de contrôles. Le surbouclage en urgence ne concernait que les animaux nés entre 2005 et 2010 et non électronisés (2 boucles conventionnelles jaunes) et n'est plus en vigueur depuis le 1er janvier 2017. En résumé, en contrôle AO/AC et IPG : brebis/chèvre née avant 2005 vue avec une boucle saumon : conforme brebis/chèvre née entre 2005 et 2010 vue avec 2 boucles jaunes conventionnelles : non conforme (régularisation en IPG si FAP : commande de la boucle électronique) - fiche d'avertissement précoce établie lors du contrôle "si 1 à 3 animaux en identification non-conforme et/ou si le pourcentage d'identification non-conforme est inférieur à 15% ".

tournerie collectif c olivier hameillon lightÀ l'invitation de la Confédération paysanne 87, M. le Préfet de la Haute-Vienne Raphaël Le Méhauté, accompagné par les services de l’Etat, ira à la rencontre de jeunes paysans sur :
 
Le mardi 6 décembre 2016 à partir de 9h30 et jusqu'à 13h30
 
Vous êtes chaleureusement convié à cette visite dont le thème sera "L’Agriculture paysanne ; un outil pour un territoire dynamique !"
 
L’objectif est de mettre en lumière une Agriculture paysanne insérée dans son territoire, générant de l’emploi agricole et rural, favorisant un dynamisme démographique, et répondant aux attentes de nos concitoyens en terme de production, de transformation, et de commercialisation.
Vous pourrez, selon vos impératifs, vous joindre à la visite complète, et/ou participer au point presse qui se tiendra à 11h30. Un apéritif et un repas paysan vous attendront à l’issue de cette rencontre.
 
 
Programme:
- 9h30: présentations
 
- 10h00: visite de la ferme et des différents ateliers
 
- 11h30: débriefing et point presse
 
- à partir de 12h00: apéritif et repas paysan composés de produits de la ferme vous sera proposé en fin de visite.
 
Pour préparer au mieux cet événement nous vous demandons de bien vouloir confirmer votre présence à cette rencontre. Il est conseillé de vous munir d'une paire de bottes.
 
 
Pour plus d’informations :
M. Frédéric Lascaud, Porte-parole - Confédération paysanne 87 – 06.71.05.28.36

M. Christel Mas-De-Feix, Confédération paysanne 87 et ARDEAR Limousin – 06.83.81.54.44

M. Laurent Pasteur, Confédération paysanne 87 – 06.19.94.74.34

Nacer, Animateur Confédération paysanne 87 – 07.82.71.93.94

L'ARDEAR Limousin

05.87.50.41.19
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 logo ardear

 

Le réseau INPACT Limousin

www.agriculture-durable-limousin.org

 logo inpact limousin

 

LA FADEAR

01.43.63.91.91 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

FLEUR legende fondB